La critique virulente de Michael Moore contre les énergies soit disant « vertes »

10 mai 2020 Off By Romain
La critique virulente de Michael Moore contre les énergies soit disant « vertes »
Partager cet article

Article de Michel Revol paru sur Le Point sur le film de Michael Moore et la video complète.


Le cinéaste a produit un film, visible sur YouTube, qui fait le procès des énergies renouvelables aux États-Unis. Une attaque sans fioritures.

C’est une scène qui arrive assez vite, et donne le ton. On y voit, dans le film Planet of the HumansAl Gore, l’ex-vice-président des États-Unis, et Richard Branson, le patron christique de Virgin, interviewés côte à côte par un journaliste. Branson vient de promettre trois milliards de dollars pour aider la croisade écolo d’Al Gore. Question du journaliste à l’homme d’affaires : « Al Gore est-il un prophète ? » Branson réfléchit deux secondes, le temps de trouver une repartie malicieuse : « Comment épelez-vous prophète ? » Et les trois hommes partent dans un rire gras. « Prophète » et « profit », en anglais, ont la même consonance. Jeff Gibbs, le réalisateur de Planet of the Humans, tient sa scène fondatrice, qui résume sa thèse : il n’y a qu’un vert qui tienne aux États-Unis, c’est celui du dollar. L’écologie, l’éolien, le solaire, la biomasse, tout ça n’a qu’un intérêt : enrichir un peu plus les riches et appauvrir un peu plus la planète. D’où le titre du film, Planet of the Humans, parce que les humains vont exterminer la Terre comme les singes dans Planet of the Apes (La Planète des singes) l’ont asservie.

On peut contester ou non le message, regretter le procès à charge et l’absence de contrepoints, on ne peut s’empêcher d’approuver le savoir-faire de Gibbs. Ancien producteur de Michael Moore, Jeff Gibbs a repris les recettes du réalisateur de Bowling for ColumbinePlanet of the Humans, visible gratuitement sur YouTube, mêle efficacement images d’archives, scènes un peu volées, sourires crispés, graphiques animés, le tout monté de façon nerveuse, avec la voix off de Gibbs qui, tout au long du documentaire, fait part de ses doutes et sidérations. Il se dit lui-même défenseur de la cause environnementale, « fan de l’énergie verte », mais quand il voit lors d’un happening écolo que la scène est alimentée par un groupe électrogène au diesel, il ne comprend pas.

Voici la video complète du film de Michael Moore sous-titrée en français proposée par la chaine Youtube Le Partage :

Video Youtube disponible ici

Partager cet article